Sauter au contenu
Logo du Ministère de l'éducation Logo de TFO Pensons prévention. Pour la protection des élèves ayant des allergies constituant un danger de mort.
  Accueil > Intervention d’urgence > Étapes subséquentes English  
La Loi Sabrina porte sur l'éducation et la prévention. Unissons nos efforts afin de protéger
le mieux possible tous les élèves qui souffrent d'allergies constituant un danger de mort.
Réduction des risques
Intervention d’urgence
Reconnaître une réaction anaphylactique
Administrer l'épinéphrine
Étapes subséquentes
Révision

Intervention d’urgence : Étapes subséquentes

Après avoir reçu une injection d'épinéphrine, l'élève a immédiatement besoin de soins médicaux.

Suivre les étapes du plan individuel de l’élève, qui devrait comprendre les directives suivantes :
  • Une personne demeure auprès de l’élève.
  • Une autre personne va chercher de l’aide :
    • Appeler 911 ou le service médical d’urgence (SMU) de la région pour obtenir une ambulance. Préciser qu’un élève a eu une réaction anaphylactique. Indiquer précisément où se trouve l’élève en détresse.
    • Communiquer avec le parent ou le tuteur.
  • Se rendre à l’hôpital le plus proche, même si les symptômes sont légers ou ont cessé. L’élève doit demeurer à l’hôpital pendant quatre heures, car la réaction peut réapparaître.
  • Normalement, une seule injection d’épinéphrine suffit. Si les symptômes ne diminuent pas, s’aggravent ou réapparaissent, on peut administrer une deuxième dose 5 à 15 minutes plus tard.
  • Les antihistaminiques et les médicaments contre l’asthme ne devraient pas être utilisés comme traitement de première ligne contre une réaction anaphylactique. On doit plutôt les considérer comme des médicaments supplémentaires ou secondaires.

Conseils et suggestions - que faire après une injection d'épinéphrine?


Plus
d'information sur



la Loi Sabrina

l'anaphylaxie

Remerciements


Logo de l'Atelier
Ressources pédagogiques en ligne